Premier dossard bouclé !

Après une nuit un peu agîtée, réveillé à 4h du mat en mode « Ahh je suis en retard ! », réveillé à 5h par une douleur au genou, puis finalement réveillé à 6h30… par le réveil, c’est avec les poches sous les yeux et le soleil qui ne pointe pas encore le bout de son nez que je me dis que finalement, je la ferai bien cette course… Avec les gars du club, il y a échauffement à 8h30 et le départ de la course à 9h. Ca laisse le temps de regarder comment le genou se comporte et de voir si le départ est possible.

Finalement l’échauffement se passe bien, le genou répond bien je décide de prendre le départ. Avec la nuit agitée , le cardio affiche très vite des valeurs autours des 150 pour des allures vers 5’30~5’45 alors que d’habitude c’est plutôt 5’20. A part une belle patate, le parcours est plutôt roulant. J’ai pris le départ à l’arrière du peloton, j’ai eu du coup quelques passages en accordéons au départ de la course, mais après, la course était lancée !

Au final je boucle les 16 kilomètres du « feu au lac » en 1h29′, je finis 255ème sur 503, je n’avais pas d’objectifs de temps, seulement finir. Je suis très satisfait, ce qui me donne un premier temps de référence à améliorer pour l’année prochaine !

Spécial Big Up à tous les adhérents du TCC !!

Stuck in the couch

Ah misère ! 16km sur un trail facile me tendait les bras pour ce week-end. Un vrai premier dossard un peu en avance que je voulais enfiler histoire de faire un peu foncier, un peu de nature sur un parcours pas trop difficile. Bref, une belle première course, ça aurait été juste parfait ! Mais voilà, le coup du sort, cette nuit, je me suis réveillé avec des douleurs sur le genoux droit, le dépliage (trouve pas d’autre mot..) du genoux est douloureux. Alors repos…. Bizarre pourtant le week-end que j’ai passé a été très très tranquille. La compèt de ping ne m’a pas permis de faire du vélo samedi et une soirée tardive m’a un peu cassé les pâtes pour le lendemain. Résultat, j’ai bullé dans mon canapé, devant mon PC à rien glander. On a quand même fait une petite sortie vélo, mais rien de sportif, c’était un balade dominicale avec madame, même pas une goutte de sueur.

En plus ce moment, je dois bien avouer que la perte de poids stagne. Bon, ça monte pas , c’est déjà ça. Mais ça stagne. Ca fait un moment que j’ai fait pas fait une vraie sortie longue en course à pied ou en vélo… Ca me frustre y’a toujours un truc qui vient perturbé les plans. Harlan Coben répéte souvent dans sa série autour de « Myron Bolitar » , « L’homme prévoit et Dieu rit ». Il y a deux semaines, j’ai dû remonter trois jours à Paris pour le boulot, mercredi/jeudi/vendredi. On devait aller voir des amis le week-end qui viennent d’avoir un enfant. Ils habitent à 90km de la maison, et moi comme un idiot je me suis dit : « Chouette je vais pouvoir y aller en vélo ! » . Sauf que je sais bien que mes retours sur Paris sont l’occasion de revoir plusieurs copains de promo et que c’est pas une période reposante. Ajoutez à ça que y’avait tempête le week-end, la sortie à vélo a été compromise. Voilà donc le week-end dernier pas de sortie longue à velo pas eu le temps de faire une sortie longue à pied.

Donc là ça fait deux semaines que je me suis pas sortie, et je commence à trépigner sévère ! Je m’accrochais au doux espoir du trail « Le feu au lac », et là patratra, je me retrouve avec un genoux HS et a priori, ça risque de pas le faire ….

Allez, c’est pas grave c’est l’occasion de passer un peu de temps devant l’ordi et de poster quelques nouvelles et d’alimenter cet espace d’expression merveilleux que me propose le Grand Internet !

Rajoutons une fausse bonne/mauvaise nouvelle au tableau. La semaine avant le triathlon de Lacanau, ma boite nous emméne en séminaire au Portugal pendant trois jours ! Alors c’est vraiment top sur le fond, mais sur la forme ça me pose un vrai soucis. C’est un séminaire et on va pas se mentir hein, un séminaire c’est souvent 2h de travail et 70h de chouille, avec éventuellement de quoi dormir dans les transports d’aller/retour. Donc là, il va falloir être hyper sérieux et continuer l’entrainement même dans une période de festivités. Heuresement on va à la mer et surtout avec des collègues qui pratiquent eux même le triathlon et qui en plus, font aussi Lacanau, ouf ! On va essayer de se faire des sessions de natation en mer, y’a une salle de gym ou on pourra tenter un peu de home trainer, et pour courir on a juste besoin d’un paire de basket. Y’aura qu’a se tenir devant le buffet et le bar , mais ça, c’est pas gagné !

Allez quelques bonnes nouvelles maintenant, je commence à constater une amélioration dans les sensations de natation, je commence enfin à nager. Alors c’est pas encore une torpille sous les mers hein, mais ça y’est ça commence à glisser à la surface de l’eau.  La dernière seance, j’ai réussi à tenir sur 2500m de volume en 1h15, c’est très loin d’être exceptionnel mais quand on repense au mois de septembre où je sortais du bassin après 800 mètres complétement rincé, c’est très encourageant.  Ensuite ma dernière sortie longue (bon c’était y’a presque trois semaines), j’ai réussi à passer le cap des 20 bornes, j’ai même fait mon premier semi en 21kilomètres et un peu plus en passant la barre des deux heures ! Avec une moyenne de 5:30 au kilomètre. Encore une fois , rien de très très folichon là comme ça, mais si on compare à septembre où là encore je courrais mes 8kilomètres en 6:30 au kilomètre, c’est vraiment très satisfaisant ! En vélo, les dernières sorties un peu longues étaient souvent agrémentées de vents et de froids, donc pas très motivant. Mais , un peu équipé d’une nouvelle paire de roue aéro et d’un prolongateur, j’arrive maintenant à cruiser à 35km/h sur du plat sans vent de face sur plusieurs kilomètres sans trop faire monter le cardio. Ca me laisse quand même des sorties à 28,5km/h de moyenne pour environ 10m de dénivelé pour 1km de distance soit 600m pour 60kilomètre. Je suis vraiment nul quand il s’agit de grimper !

 

Bref, il y a vraiment de très net progrès dans toutes les disciplines même si les chronos ne sont pas encore fou, pour moi c’est tout à fait honorable quand on regarde d’où je viens ! Les objectifs poids sont toujours de rigeur même si en ce moment ça stagne… Je mets ça sur le compte des  sorties longues zappées pour telles ou telles raisons… Grosse déception si effectivement je ne peux pas faire le feu au lac dimanche, je me bougerai au moins pour essayer de faire du vélo.