[S-13] Premier Objectif : Atteint !

C’est un sous un magnifique soleil que la journée du 25 Mars s’annonce et où je peux m’aligner sur le 10km de Loudun avec comme objectif m’approcher des plus possible des 45′.  Pour rappel, l’année dernière je faisais 47’40 sur un 10km un peu plus roulant, la marche est grande !

Comme d’habitude (mais je commence à m’y faire), l’endormissement de la veille reste compliquée, en plus du  changement d’horaire qui à lieu et du fait que la course est à 50min de chez moi en voiture, le temps de sommeil s’en retrouve un peu raccourcie. Je passe prendre Manu , mon sparring partner avec qui je roule régulièrement, à 8h30 et on s’en va vers nos objectifs respectifs.

Arrivée sur place, la pression s’envole presque. Tout se mets en place tranquillement, la récupération du dossard, le mise en jambe le dépôt des affaires aux vestiaires et 10h30 arrive très vite pour le départ de la course.

La course se fait en deux boucles de 5km, avec un premier kilomètre complétement descendant et un deuxième kilomètre avec un long faux plat montant. A la suite ça devient presque plat, avec une petite bosse au 4ème où il faudra bien relancer. On a fait une fois le parcours à l’échauffement pour bien répérer les lieux, ça parait un peu casse pâte à première vue.

Le coup de pétard survient et c’est partie pour un premier kilomètre très rapide que je ferais en 4′. On attaque le long faux plat ou je me calle dans mes puls’ et les allures sont bonnes. Au milieu de ce 2ème kilo, je vois mon coach faisant demi tours, en marchant. Ca me fait mal au cœur pour lui, mais en passant à côté, il m’encourage et me fait resté concentré sur ma course. Arrivé à la petite bosse du 4ème je relance comme convenue sans y aller trop fort (poussée arrière !) et c’est à cette sortie de bosse qu’un point de côté intervient. Je décide de maintenir l’allure quand même , la stratégie sera de s’oxygéner au mieux dans la descente de la deuxième boucle, alors je tiens. Je passe le 5ème kilomètre en 21’40, c’est bien mieux que l’objectif visé, mais je ne sais pas si je tiendrais avec un point de côté.

La descente arrive, je maintiens mon allure à 4’25 en essayant de m’oxygéner au mieux, ça fonctionne. Reprise sur le long faux plat montant , je reste à 4’30 en ne dépassant pas les 167 puls pour ne pas me cramer. En haut ça tient, les jambes commencent à gueuler un peu mais il reste encore 3 bornes à tenir et je rattrape Jérôme un partenaire d’entrainement avec qui je cours à la piste. Il me fait part de ses douleurs au ischios, mais il s’accroche ! Nous avons le même objectif , donc je me dis que je finirai la course avec lui et je me calle à son allure. Au bout d’un kilomètre finalement, je passe un peu devant avec un allure légérement supérieur. A la bosse du 8ème je le devance un peu plus, mais c’est au sommet qu’un point de côté ré-apparait. Il reste à peine deux kilomètres et pas question de lacher l’allure , alors je m’accroche !

Au 9ème la montre indique 39′ et quelques, à ce moment je sais que l’objectif est presques atteint et qu’il ne faut pas lacher le plus dur étant fait. Le dernier 1000 est un peu plus dur, je tiens toujours. Avant un petit virage je me fais dépasser et m’on m’annonce que c’est bientôt la fin. Le virage final laisse place à une dernière côte de 200m avant l’arrivée, c’est le moment de tout envoyé !

La ligne franchie je regarde ma montre et vois 44’30 ! Objectif plus qu’atteint !

En franchissant la ligne d’arrivée , j’ai tout de suite une énorme pensée de gratitute pour mon coach et tous mes sparrings d’entrainements ! C’est en grande partie grâce à eux que je dois ma progression, c’est certain.

Ce résultat confirme mes bonnes sensations du moments , la semaine qui arrive sera très light, je passe une bonne partie de ma semaine à Paris pour le travail. Profitons en pour bien récupérer et attaquer un nouveau cycle d’entrainement pour l’objectif phare de cette année !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *